Archives de catégorie : Enjeux actuels

Les impacts de la production de charbon

 Environnement et climat

  1. Déforestation et dégradation de la forêt naturelle
  2. Le sol s’appauvrira, il y aura de l’érosion, l’eau passera plus vite et il aura beaucoup moins de évapotranspiration par les feuilles – donc le climat local deviendra plus sec, et plus prône aux incendies

 Biodiversité

  1. Certaines espèces végétales prisées pour le charbon deviendront rares
  2. Plus de gens en foret signifie que la biodiversité animale aussi diminuera beaucoup

 Pollution du sol et de l’air

  1. Dans toutes les zones ou le charbon a été produit il y aura de l’acidification du sol, avec des résidus corrosifs à se transférer partout avec la pluie
  2. La production créera aussi des problèmes de pollution de l’air par la fumée et la poussière de charbon

 Société et économie

  1. Le bois de feu deviendra beaucoup plus rare et les femmes et les enfants devront aller plus loin pour le trouver, avec des conséquences pour leur corvée de travail et leur sécurité personnelle
  2. Des travailleurs qui ne sont pas de la localité s’introduiront dans la communauté rurale et prétendront y extraire les ressources avec des possibles rebellions des locaux et conséquences pour des litiges, des crimes et de l’insécurité généralisée.
  3. La production de charbon en soi est une des activités économiques les plus pénibles et les moins rentables au monde !  Elle produit de l’argent pour les commerçants mais les charbonniers auront des miettes, du sueur et du sang (j’ai trouvé des références d’un bénéfice d’environs un FCFA per kilo de charbon vendu a Ziguinchor, et d’un travail en perte nette si on veut transporter la production  de la Casamance à Dakar !)
  4. Produire du charbon signifie perde des chances d’autres types de productions et de développement— par exemple liées à des produits forestiers non ligneux pas encore exploités ou bien même pas encore connus ; le changement microclimatique lié à la production de  charbon va aussi amener moins de pluie, moins d’eau, moins de lavage du sol et donc moins de riz traditionnel… ; et encore : moins de biodiversité et un paysage ravagé signifient oublier la chance de l’écotourisme, qui pourrait bien se développer sur l’onde de l’APAC Kawawana…

 En sommaire, il faut éviter de créer dans la communauté rurale de Mangagoulack la compétition – qui aujourd’hui n’existe pas et qui serait absolument néfaste – entre ARGENT RAPIDE et ENVIRONNEMNT. Les gens se demanderons s’ils préfèrent un peu d’argent ou leur environnement… et même si beaucoup se répondront qu’ils préfèrent leur environnement ils verront que d’autres sont en train de le détruire, et ils feront le même pour ne pas « rester en arrière ».   La forêt naturelle dans son entérite pourrait partir en fumée dans l’espace de quelques années !  En Somalie la production de charbon a crée des endroits ou il n’y a même plus un seul arbre !

 A Mangagoulack on est encore en mesure de pouvoir arrêter un désastre au tout début : il faut INTERDIRE la production de charbon à grande échelle dans la forêt naturelle de la communauté rurale, et pas la promouvoir !